Une TAUPE dans mon JARDIN

J'ai descendu dans mon jardin

Pour y cueillir du romarin…

Et j'ai vu quelques monticules,

Traçant comme un itinéraire

D'un coin du jardin jusqu'à l'autre.

 

Ne sachant pas ce que c'était,

J'ai tout illico demandé

Au plus proche de mes voisins

Dont le jardin jouxte le mien,

D'où pouvait provenir ce fait.

 

Oh mon dieu ! s'est-il exclamé

Chez vous aussi, il y en a !

C'est une taupe, cher voisin

Qui creuse et fouille en souterrain

Et de préférence la nuit.

 

Ce gentil petit animal

Vous retourne tout un terrain

Quand vous dormez sur vos deux poings.

Et ce n'est qu'à votre réveil

Que vous constatez son passage.

 

Vous pouvez voir d'où il s'en vient,

Mais sans prévoir où il s'en va.

Vous ne pouvez pas dire : Il est là !

Car il œuvre sans qu'on le voie

Invisible et imperceptible.

Et je pensais, tout à part moi :

Il en est ainsi de l'Esprit.

Comme le vent, nul ne le voit.

Certes, tu sais d'où il provient

Mais tu ne sais pas où il va.

Tu vois le travail accompli

Tu sais ce qu'il a transformé.

 

Deux hommes se donnent la main

Un enfant sourit à sa mère

Une souffrance est soulagée

Deux époux se réconcilient

Ne cherche pas : l'Esprit est là !

 

Un traité d'alliance est signé,

La catastrophe est évitée

Des prisonniers sont libérés

Des ennemis enfin se parlent

Ne cherche pas, l'Esprit est là !

 

L'amour triomphe de la haine

La vengeance cède au pardon

Et des peuples qui s'opposaient

Se mettent ensemble en chemin.

Ne cherche pas, l'Esprit est là !

 

Au sein de notre humanité

Désunie, comme déchirée,

Nous affirmons que l'Esprit-Saint

Travaille comme en souterrain.

Prête-lui ton cœur et tes mains.

 

CRISE DANS L'EGLISE ou CRISE DE L'EGLISE ?

Je ne prétends pas, en rédigeant ce texte, privilégier une forme d'Eglise sur une autre, ni porter un regard nostalgique sur l'Eglise d'hier, pas plus que faire la Morale aux responsables d'aujourd'hui. Je tente, moi qui suis de l'Eglise, et dans l'Eglise, d'analyser brièvement, à partir d'événements récents, que je ne rapporte pas, afin de ne pas créer de polémique, ce qu'il se passe aujourd'hui.

Je l'ai d'abord rédigé sous forme d'ébauche, et envoyé à un certain nombre de mes correspondants, leur demandant de le lire, puis, éventuellement de le corriger, de l'annoter, de le réfuter en tout ou en partie.

Plusieurs ont répondu.

J'ai tenu compte de leurs réponses, et en ai placé quelques-unes à la fin de ce texte, dans l'ordre où elles me sont parvenues, sans considération de personne, de sexe, d'âge, ni d'opinion.

(la suite en cliquant sur ce lien :

201905-Crise de l-Eglise.pdf