MORALISATION de la VIE PUBLIQUE ?


Dans les "milieux autorisés", on parle d'une Loi de "Moralisation de la Vie publique". A franchement parler, je serais plutôt pour. Mais je me pose la question : Moraliser… selon quelle Morale ? Car la Morale suppose un choix personnel. Moi qui suis chrétien, j'ai choisi de suivre le Message de l'Evangile, d'orienter ma vie, mes actions, d'après la vie et les actions de Jésus, en qui je reconnais le Christ.

D'autres ont fait d'autres choix personnels, tout aussi sérieux que le mien.

Quel choix est le meilleur ? Quelle Morale est la meilleure ? En fonction de qui et de quoi allons-nous "moraliser" la vie publique ? En fonction du désir de la majorité ? Exprimée comment ? Par scrutin ou par sondage ?

La Morale, qui est l'art de se conduire soi-même, n'a rien de commun avec la Politique, qui est l'art de conduire une Nation.

Laissons donc à la Justice le soin de juger l'action de chaque personnage politique selon la Loi commune.

Bien sûr, qu’on a besoin de morale ! Mais il faut rappeler que la question morale, c’est "Que dois-je faire ?", et non pas "Que doit faire tel ou tel ? ". La morale n’est légitime qu’à la première personne ; pour les autres, le droit et la miséricorde suffisent. Ce que vous pensez de Tel ou de Tel, c’est votre problème. Mais que savez-vous de leurs motivations ? Qui peut percer les cœurs ou les âmes ? (André COMTE SPONVILLE)

 
 

 

QUELQUES REFLEXIONS SUR L'EDUCATION
Réflexions sur l'Education

 

 
 

Annuaire 2017 des persécutions

https://chretien.news/wp-content/uploads/2016/09/logo60.png