BEATITUDES

Bienheureux si tu sais rire de toi-même.
Tu n'as pas fini de t'amuser.
Bienheureux si tu sais distinguer une montagne d'une taupinière
il te sera épargné bien des tracas.
Bienheureux si tu es capable de te reposer et de dormir sans chercher d'excuses :
tu deviendras sage.
Bienheureux si tu sais te taire et écouter :
tu en apprendras des choses nouvelles.
Bienheureux si tu es assez intelligent pour ne pas te prendre au sérieux :
tu seras apprécié de ton entourage.
Heureux es-tu si tu sais regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses : tu iras loin dans la vie.
Heureux êtes-vous si tu sais admirer un sourire et oublier une grimace :
ta route sera ensoleillée.
Heureux es-tu si tu es capable de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d'autrui même si les apparences sont contraires :
tu passeras pour un naïf, mais la charité est à ce prix.
Bienheureux si tu penses avant d'agir et si tu pries avant de penser :
tu éviteras bien des bêtises.
Heureux es-tu si tu sais te taire et sourire même lorsqu' on te coupe la parole, lorsqu' on te contredit ou qu'on te marche sur les pieds :
l'Evangile commence à pénétrer ton cœur.
Bienheureux surtout toi qui sais reconnaître le Seigneur en tous ceux que tu rencontres : tu as trouvé la vraie lumière, tu as trouvé la véritable sagesse.

 

Joseph Folliet

 

ACTUALITES 

 

Un matin calme et serein (cliquer ici)

(à la mémoire du Père Jacques HAMEL, assassiné dans son église)

 

 
 
REFLEXIONS en PATCHWORK

 

Un patchwork est une technique de couture qui consiste à assembler plusieurs morceaux de tissus de tailles, formes et couleurs différentes pour réaliser différents types d'ouvrages. Le patchwork peut être utilisé pour réaliser plusieurs types d'objets ou d'éléments de literie comme les courtepointes (c'est particulièrement le cas en Amérique du Nord). Par analogie, le mot s'emploie aussi pour un assemblage d'éléments hétéroclites. Exemple : un patchwork de populations (définition Wikipedia)

Il s'agit ici d'une suite de réflexions, d'impressions, de définitions, d'évènements, de figures, apparemment hétéroclites, mais qui ont en commun de se rapporter, soit à l'Eglise, soit à la Prière, soit au Bonheur. (cliquer sur chaque icône)

l' EGLISE     la PRIERE    le BONHEUR

 
LA FONTELAYE     La petite église au fond du hameau

 

 

           

Une toute petite église de campagne, à LA FONTELAYE, quelque part au cœur du Pays de Caux, en Normandie. Elle inspira, dit-on, en 1902,  à Charles FALLOT,  la fameuse chanson, mise en musique par  Paul DELMET, et interprétée par Jean LUMIERE, dans les années 1930 :

Je sais une eglise au fond du hameau

Dont le fin clocher se mire dans l'eau

Dans l'eau pure d'une rivière

Et, souvent lassé du monde et du bruit

J'y viens à pas lents, bien loin de tout bruit

Faire une prière.

Je suis profondément attaché à cette église, parce qu'elle fut celle d'une branche de mes ancêtres (maternels) du 16° au 19° siècle. C'est dans cette église que s'enracine la foi de ma famille. C'est là que mes aïeux, laboureurs, fileuses, domestiques, tisserandes, bergers… furent baptisés; là qu'ils furent catéchisés. C'est dans cette église qu'ils célébraient baptêmes, mariages et funérailles. Aucun n'était "de noble extraction", aucun n'était intellectuel (je n'en ai trouvé qu'un seul, sur trois siècles, qui sût lire et écrire). Tous furent des chrétiens très simples.

(Voir le menu : PHOTOS - LA FONTELAYE